"Abstinence exigée. Si les homosexuels pourront bientôt donner leur sang,
il faudra toutefois qu’ils remplissent une exigence de taille : celle de n’avoir eu aucune relation sexuelle
depuis douze mois. Une condition dont se sont émues la plupart des associations de défense
des droits des homosexuels, qui saluent toutefois l’ouverture de ce droit, présenté par la ministre de la santé,
Marisol Touraine, comme « la fin d’un tabou et d’une discrimination »."

Source : Le Monde

Avant de lire cela, je ne savais même pas qu'un homme homosexuel n'avait pas le
droit de donner son sang et j'ai été très partagé.
J'ai été d'un coté très heureuse que cette interdiction soit en voie d'être levée et d'un
autre coté tellement outrée des conditions à remplir.
Comment une telle discrimination peut-elle encore être présente?
Je suis sûrement trop naïve et idéaliste mais ce genre d'inégalités, ça me dépasse vraiment.

"Le don du sang n'est pas un droit, c'est un geste de solidarité."

Un homosexuel aura au printemps 2016, désormais le droit de donner son plasma
aux mêmes conditions qu'un hétérosexuel.
En revanche pour un don de sang total, un homme ayant des relations sexuelles avec un autres
homme devra respecter une période d'abstinence d'un an.

Et c'est là qu'en arrive mon incompréhension.
Qu'est ce qui donne plus de crédibilité à un hétérosexuel qu'a un homosexuel?
Au final, lorsque l'on va donner son sang, le don est basé sur la bonne foi du donneur
dans un premier temps et fait ensuite face à des analyses et des contrôles sur le sang donné.
Qu'est ce qui empêcherait un hétérosexuel de mentir, ou tout simplement
d'être dans une situation à risque sans le savoir comme l'infidélité de son/sa partenaire?
Absolument rien,
donc pourquoi autant de catégorisations, de différenciations et du coup de discriminations? 

C'est certes un pas en avant, mais tellement petit à mes yeux.

 

don-du-sang1

 

#DonDuSang